• Monster Codex

    Monster Codex

     

    Quel plaisir de recevoir ce courriel de Järnringen, permettant de télécharger une version beta du pdf du Monster Codex. Vivement sa traduction par AKA Games !  En attendant, voici un petit aperçu de ce que l'on y retrouve !

     

    Hordes of the Eternal Night

    L'ouvrage de 194 pages est découpé en trois parties. Hordes of the Eternal Night forme la première et son nom est tiré du bestiaire écrit par l'Erudit Almagast. Elle regroupe 27 espèces différentes, allant de nouvelles Bêtes à de nouvelles Créatures Civilisés, en passant par des Démons, des Phénomènes et, nouveauté appréciable, des exemples de Flore propre au Davokar Sombre.

    Chaque espèce est présenté sur 4 pages et les informations importantes sont indiqués en rouge. Pour chacune, un court synopsis donne une idée pour les mettre face à face avec vos PJ. Pour certains, des fac-similé de lettres ou d'extraits de livre, illustrent ces pages et permettent de l'intégrer directement au cours de vos scénarios. Chaque espèce possède de 1 à 3 tableaux indiquant leurs caractéristiques, comme dans le Bestiaire du Livre de Base.

    Ces 107 pages sont richement illustrés par Martin Grip, petit exemple :

    Monster Codex

     

    Monsters & Adversaries

    Cette deuxième partie contient de courtes descriptions et les caractéristiques de PNJ plus classiques. Chacune des deux parties font 18 pages.

    Les Adversaries, au nombre de 42, sont présentés et regroupés en fonction de leur affiliation à une faction ou de leur localisation, au sein de 6 groupes : Champions of Prios, Ordo MagicaLords of Ambria, People of Davokar, People of the Queen, Townsfolk. A noter parmi ces Créatures Civilisées (principalement humaine et gobeline), la présence de 3 animaux, liées à la civilisation ambrienne : le Cheval, le Cheval de bataile et Chien de garde.

    Les Beasts & Monsters, au nombre de 39, sont classés selon leur localisation géographiques, au sein de 5 Sections : Bright Davokar, Dark Davokar, Lakes & Rivers, The Mountains, Underworld.  La plupart sont des nouveautés, mais quelques-uns apparaissaient déjà dans d'autres suppléments, notamment ceux de la Campagne de la Couronne de Cuivre. Malgré tout, il est appréciable de tous les avoir sous la main, afin de renouveller nos Tables de Rencontre par zone (qu'il aurait été sympa de trouver en conclusion de ce Chapitre.

    Monster Codex

     

    Rules & Guidelines

    Cette dernière partie, est divisé en 5 Chapitres, dont l'Introduction.

    Monsters reprend l'ensemble des Catégories de Monstres, en les complétant et en en rajoutant deux nouvelles : Flora, pour les végétaux et Phenomena pour tout le reste, qui ne rentre dans aucune autre Catégorie. Il recense ensuite 37 nouveaux Traits Monstrueux, qui viennent s'ajouter aux 19 Traits présentés dans le Livre de Base.

    The Creation of Monsters, sur 4 pages, invite les MJ à créer de nouveaux monstres.

    Balanced Combat Resistance, sur 4 pages, aide à doser la force des PNJ, qui combattront les PJ, en fonction de l'Expérience de ces derniers. J'en ai déjà parlé dans un précédent article.

    Monster Chronicle, également sur 4 pages, est une aide de jeux pour organiser des scénarios sur le thème de la chasse aux monstres en Davokar. Il est construit de la même manière que les aides de jeux pour monter une expédition ou créer un avant-poste en Davokar, que l'on trouve dans le premier Tome du Trône d’Épines.

    Andrik est le dernier chapitre et reprend sur 2 pages la présentation de cette race humanoïde aux allures de canard, issue d'une blague de 1er avril de la part de l'équipe de Järnringen, qui précise qu'elle n'a rien d'officiels (cette race étant aussi aimé que détesté par la communauté des fans de Symbaroum).

    Monster Codex

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Monster Codex

    Je ne vous cache pas que je suis très heureux d'avoir participé au CF de cette édition. Je n'ai pas lu encore en détail ce supplément, mais en le survolant, beaucoup d'éléments du contexte de Symbaroum se sont soudainement éclairés.

    Beaucoup de bêtes n'étaient connu qu'à travers des illustrations, elles ont dorénavant toutes leurs caractéristiques et leurs Traits monstrueux de décrit. Sans compter que l'on connait enfin l'origine de ces Colosses (Colossi) que montent les Sorcières ou qui sont les rejetons du Roi Araignée.

    Ce Monster Codex est pour moi un indispensable Must Have pour s'imprégner des mystères de Symbaroum et découvrir les particularités propres à Davokar, sa faune et désormais sa flore ! Ce Monster Codex vous sera particulièrement utile, lorsque vos PJ décideront de partir en expédition dans les parties les plus sombres de Davokar.

     


    Illustrations issues du Monster Codex : Martin Grip / © Järnringen

     

     

     

    « Alcool & ébriétéMagnus Erlandsson : The New World »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :